Vos questions sont entre de bonnes mains

Mon copain est-il un pervers narcissique ?

Question posée par lili75 04/01/2013

Bonjour,J'ai 18 ans mon copain en à 20, à titre de précision car ça à bien peu d'importance. Je crois qu'il est pervers narcissique, son passé correspond à ce trouble, enfants battu par son père et frère perdu quand il avait 12 ans. Je pense cela car il à tendance à me rendre coupable de tout même de ses méfaits,  à me reprocher des choses totalement dérisoires, à me dire des paroles parfois blessantes, il avoue rarement ses torts, ma douleur ne le touche pas même quand il en est la cause, il s'emporte vite quand je suis pas de son avis contradictoirement il peut des fois me faire des compliments mais souvent quand il m'a blessé par des mots ou qu'il à complimenté d'autres filles dont il regardait les photos devant moi ce qui me fait souffrir. Il me dit assez souvent qu'il m'aime mais plus quand il est loin de moi. De plus dès que je fais quelque petite chose qui ne lui plaise pas comme parler un peu trop ou le déconcentrer pendant son jeu en le regardant pour attirer son attention où d'autres choses comme ça, il à tendance à réagir un peu violemment je ne pense que ça soit voulu de sa part et peut être qu'il ne gère pas sa force, mais par exemple il me tire souvent les oreilles si fort à en avoir mal pendant plusieurs jour, ou alors il me sert la main très fort ou le visage, il a un jour cru en ma douleur à l'oreille et m'a demandé où se situait ma douleur mais sans s'en excuser, pour finir j'ai quelques douleurs au niveau de l'estomac et du foie en ce moment et quand j'ai vraiment mal je lui dit mais tout ce qu'il trouve à me dire c'est que de toute façon j'ai toujours des problèmes comme si je les inventés. il y a pas longtemps j'ai fais une chute dans les escaliers et ma cheville me faisait souffrir, et il ne trouve rien de mieux que de me demander d'aller chercher le pain et le lendemain de passer au tabac pour lui ou encore deux fois de lui remonter des cannettes de coca de la cave. Désolé de vous déranger mais j'ai vraiment besoin de savoir si je me trompe même si le quitter me semble impossible et douloureux.

Suivre la discussion Partager Signaler
Envoyer par email
Répondre

Vous devez être membre expert pour répondre à cette question.
Rejoindre notre réseau d'experts

4 réponses d'expert

maurice gaillard

psychologue et aide aux victimes | psy_vincennes

Expert

Le 05/01/2013

Bonjour,
le terme "Pervers narcissique" est devenu très "à la mode", si l'on en juge par tous les livres, les publications, les interventions sur ce sujet.
Il y a, effectivement, dans ce que vous décrivez, des aspects qui évoquent ce type de caractère.
Mais qu'il soit pervers narcissique à 100%, 75, 50%.... la question est maintenant,: "Jusqu'où êtes vous prête à accepter d'en souffrir" . Est il prêt, lui, à faire des efforts pour corriger son comportement ?
S'il accepte de se remettre en question avec un psy ou avec une autre aide, c'est bon signe .
Mais s'il reste imperméable à tout changement, il vous appartiendra à vous de voir jusqu'où vous mettrez le curseur de la tolérance.
Essayez d'en discuter ensemble, mais s'il campe sur des positions rigides, la décision finale sera entre vos mains.
Je vous adresse mes cordiales salutations.

lili75

Nouvel expert

Le 06/01/2013

Merci pour votre réponse, je me rends compte que je ne me suis jamais vraiment posée cette question alors qu'elle aurait dû me paraître logique. Le problème c'est que la discussion et lui ça fait deux, soit il me parle plus pendant un petit bout de temps en me disant que j'ai mal agi, que j'ai dit des choses qu'il ne fallait pas, dès que je veux parler de son comportement il retourne les choses contre moi et ça marche car je finit par me dire que j'ai dit ou fait une connerie et puis pour aller plus loin dans l'idiotie je m'excuse parfois sans même en comprendre la raison en me disant que c'était une mauvaise passade et en plus dans ces moments là il sait se montrer romantique, de plus il revient vers moi quand il remarque que je ne cherche plus à avoir de ses nouvelles alors que mes messages reste courtois et sont peu nombreux. je souhaitais une réponse à cette interrogation afin de mieux savoir comment l'aborder mais mes craintes finalement restent.

maurice gaillard

psychologue et aide aux victimes | psy_vincennes

Expert

Le 06/01/2013

Tant que vos sentiments pour lui restent forts, il voit bien qu'il n'a aucune difficulté à jouer de votre relation comme bon lui semble et à en avoir le parfait contrôle.
De votre côté, il vous est moins douloureux d'être "mal aimée" que de ne plus aimer du tout.
Et maintenant, à mon sens, soit il change ?
Soit son désir de contrôle va trop loin, et il arrivera un moment où vous vous éloignerez pour ne plus avoir à le subir .
Parce qu'il sera allé trop loin dans cette fome d'emprise ?
Par usure de votre relation ?
Pour l'heure, il sait jusqu'où il peut aller sans risque de rupture et donc la situation se fige des deux côtés dans cet équilibre précaire.
Mais restez vigilante néanmoins, quitte à mettre les points sur les i à l'occasion.
Peut être n'attend 'il que cela, que quelqu'un ait le courage de dire non.
Courage

stéphane roux

aide au changement par l' hypnose ericksonienne

Expert

Le 07/01/2013

La bonne question n'est pas "est ce qu'il est pervers narcissique", mais plutôt, "combien de temps allez vous encore souffrir à cause d'un homme qui n'a aucun respect pour vous, avant de prendre la décision de le quitter"?
plus le temps passera, plus il raffermira son emprise sur vous et plus vous souffrirez.

Un bon conjoint est un conjoint qui vous respecte. Vous valez bien mieux que lui.

Réponse de RESILIENTA62

Le 09/02/2013

Chère Lily75,

Je ne suis ni psy ni pro de la relation humaine mais mon expérience personnelle me permet de vous dire que votre copain montre trop de signes de comportements typiques du "P.N." pour ne pas vous inciter à faire ce qui semble le plus salutaire pour vous : prendre la fuite.
Il vous a déjà prouvé qu'il est incapable de se remettre en cause, et ce genre de personnes projettent toujours sur l'autre ses propres dysfonctionnements et incohérences, ils ont toujours raison, vous rabaissent sans cesse pour mieux vous manipuler et vous torturer.
Vous êtes jeune, vous avez le temps de trouver un homme qui vous aimera vraiment car ces personnes n'aiment personne, pas même eux-mêmes, ils sont toujours dans le mensonge et le paraître, jamais dans la sincérité et le partage !
Ne gâchez pas votre vie, quittez le ! et prenez vite appui sur un psy qui vous aidera à comprendre ce que vous faisiez avec lui et à découvrir qui vous êtes vraiment et ce qui peut vous rendre heureuse !
Courage !



Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
martine fontaine patin

formateur professionnel gestion, paie, management | amg conseils & formations

Expert

danièle agostini austerlitz

psychothérapie adulte, enfant, adolescent, couple

Expert

marianne durieux

hypnose holistique et humaniste | www.elan-sante.fr

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Pour aller plus loin

Syndrome de stockholm

Certains otages développent pendant leur captivité le "syndrome de Stockholm", un phénomène psychologique étrange.En partageant longtemps la vie de leurs geôliers, ils développent une sorte d'empathie, avec ces derniers. Mais de quoi s’agit-il exactement  [...]

Co-dépendance affective

On qualifie de dépendance l'addiction à une substance ou à un comportement devenu compulsif. La co-dépendance survient quand une personne de l'entourage se croit obligée de côtoyer le dépendant à tout prix parce qu'elle tire un bénéfice inconscient de cet [...]

Contrôle compulsif

Le contrôle compulsif est la dérive d'un individu qui l'amène à vouloir tout contrôler, tout diriger ou tout superviser sans forcément en avoir conscience. Dirigé au départ vers soi, en contrôlant ses sentiments, ses émotions et même ses pensées, le contr [...]



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

Liens rapides

Tout le guide pratique psychothérapie

Tout le guide pratique